Le Black Friday maintenu : "Nous serons extrêmement vigilants", avertit Alain Griset

·1 min de lecture

Depuis plusieurs jours la grogne des commerçants monte contre Amazon, et notamment à l’approche du Black Friday. La Fédération des commerçants mais aussi plusieurs députés ont demandé l’interdiction de cette vaste opération de promotions en ligne, prévue le 27 novembre, alors que les magasins fermés en raison du contexte sanitaire et des mesures de restrictions ignorent toujours s’ils pourront rouvrir le 1er décembre, pour la période cruciale des achats de Noël. Sur BFMTV lundi, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, leur a répondu qu’il n’avait pas les moyens de faire interdire "une opération promotionnelle d’ordre privé".

Néanmoins, le gouvernement devrait surveiller de très près cet évènement commercial, afin de s’assurer que les consignes en matière de protection sanitaire soient respectées par le géant américain de la vente en ligne.

 

>> Retrouvez toutes les interviews politiques de votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

 

"Nous serons extrêmement vigilants sur la façon dont cette opération sera menée", a averti mardi, au micro d’Europe Soir, Alain Griset, le ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises. "Au mois d’avril, le gouvernement a pris des mesures conduisant à la fermeture d’Amazon parce qu’il y avait un non-respect des pratiques par rapport aux salariés", veut-il rappeler. 

Si le gouvernement n’est pas en mesure de contraindre Amazon à renoncer à son Blackfriday, il cherche toutefois à en limiter l’impact, par solidarité...


Lire la suite sur Europe1