Black Friday : pour défendre une consommation responsable, des marques organisent un boycott du 29 novembre

Corinne Jeammet

Le Black Friday - rendez-vous commercial annuel venu des États-Unis puis importé en France en 2013 - propose une consommation massive. Ce 29 novembre est l'incarnation d'un modèle où surproduction et surconsommation s'unissent sous la bénédiction de promotions déraisonnées. Mais c'est sans aucun questionnement sur l’impact sur les hommes et l’environnement.

Fête des Célibataires version Alibaba, Prime Day de l'Américain Amazon et Black Friday, le vendredi qui suit la fête de Thanksgiving aux États-Unis... les occassions de frénésies d'achats se multiplient à travers le monde. Mais cette année de nombreuses marques, souvent réunies en collectif, engagent une contre-campagne. Pour elles, la seule réduction qui compte, c'est celle de notre empreinte écologique.


Des consommateurs de plus en plus sensibilisés

Le constat est là : "Deux tiers des Français déclarent avoir acheté un ou plusieurs vêtements qu’ils n’ont presque jamais porté et 60% d’entre eux possèdent jusqu’à dix vêtements qu’ils n’ont jamais sorti de leur placard (rapport Toluna/WincorNixdorf, 2014, ndlr).

Cependant des chiffres, encourageants, montrent qu'une prise de conscience est désormais engagée. Ainsi WedressFair (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi