Blériot, l’impossible traversée (Arte) Louis Blériot, pionnier de l’aéronautique

·1 min de lecture

UN FABRICANT DE PHARES

En 1897, Louis Blériot crée sa société de production de lampes et de lanternes automobiles. Il a déposé un brevet de phare à acétylène, un système innovant et sûr qui permet la conduite automobile de nuit. En 1906, il inventera même les phares tournants et oscillants.

UN MOTEUR DE MOBYLETTE

Louis Blériot équipe son monoplan d’un moteur Anzani de trois cylindres développant 25 chevaux, qu’il choisit pour sa fiabilité. Alessandro Anzani, immigré italien, est un fabricant de motocyclettes de stayer, utilisée dans une épreuve de cyclisme de demi-fond sur piste, derrière un deux-roues motorisé.

À lire également

Concorde, le rêve supersonique (France 5) : Un successeur pour le Concorde ?

LES CONSEILS DE GUSTAVE EIFFEL

Pour calculer la résistance, la traînée et la portance des ailes de son Blériot XI, il a recours à la soufflerie de Gustave Eiffel, construite sur le Champ-de-Mars, à Paris. Jean-François Belhoste, historien des sciences et des techniques, souligne: "C’est grâce aux conseils d’Eiffel que Louis Blériot va arriver à ce profil d’aile, qui va lui permettre de gagner énormément de distance et de temps."

Blériot, l’impossible traversée : samedi 2 oct... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles