Bjorn Borg : que devient l'ancien champion de tennis suédois ?

·1 min de lecture

"J’aurais aimé joué contre Rafa Nadal à Roland Garros. Il est le meilleur de tous les temps sur terre battue, et mon plus grand souhait aurait été le jouer une fois au moment où j’étais au meilleur de ma forme. Cela aurait été un rêve pour moi. Je suis sûr qu’il m’aurait battu, mais cela aurait été aussi un défi dans ma vie." Bel hommage s'il en est et il émane d'un autre très grand champion sur terre battue : Bjorn Borg. Ce Suédois en apparence flegmatique, qui célèbre ses 65 ans ce dimanche 6 juin, était un volcan sous une glace bien nordique. Mais à la Porte d'Auteuil, il a été l'un des grands seigneurs entre 1974 et 1981. Pour preuve il s'y adjugera six finales. Un palmarès longtemps considéré comme un record.

Borg, droitier au célèbre revers a deux mains, a brillé également sur le gazon anglais de Wimbledon, remportant cinq fois le titre. Il savait mieux que personne bousculer ses aînés, fatiguer ses congénères, user depuis son fond de court les outsiders. En 1981, alors qu'il n'affiche que 25 printemps au compteur, il sent déjà poindre la lassitude. L'année suivante après une prestation pas si vilaine au tournoi de Monte Carlo (il perd en quart de finale face à Yannick Noah), il songe à tirer sa révérence. En 1983, il n'a pas 27 ans quand il annonce sa retraite. Les copains du circuit, comme son grand rival McEnroe, tentent de l'en dissuader. En vain. Quelques matchs, pas de finale et au mitan des années 80, le Suédois s'efface. Alors certes, il s'invite dans quelques matchs (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Didier Deschamps agacé par les questions au sujet de Karim Benzema, il pousse un coup de gueule
Carine Galli : son avis sur l'arrivée de Marie Portolano sur M6
Yannick Noah : les coulisses de sa victoire à Roland Garros en 1983
Euro 2020 : Olivier Giroud charrie Karim Benzema, de retour en équipe de France
Roland Garros : le coup de gueule d'Henri Leconte après l'élimination du dernier Français