Bitcoins: nous avons assisté à la première vente aux enchères

·1 min de lecture

A Paris, 611 unités de la plus connue des monnaies virtuelles ont été adjugées la semaine dernière pour 24,7 millions d’euros.

Cinq hommes, jeunes, patientent dans une salle d’attente au deuxième étage d’un immeuble du IXème arrondissement de Paris, à quelques mètres de Drouot. Leur identité a été vérifiée avant qu’ils ne gravissent les marches du bâtiment B. Ils sont ponctuels, concentrés, plutôt taiseux. Premiers à s’être inscrits, ils sont les seuls autorisés à assister à cette vente aux enchères organisée à la Chambre des commissaires-priseurs judiciaires de Paris. Les 1 495 autres participent à distance, devant un ordinateur connecté au site Interenchères et, pour quelques-uns, au téléphone. Parmi eux, des particuliers et des entreprises. Leur profil a été vérifié, par l’étude en charge d’organiser la vente, ainsi que par les services de Bercy. Le moment est historique. Pour la première fois en France, des bitcoins sont mis aux enchères.

Lire aussi : Les voitures Tesla pourront être achetés avec des Bitcoins

L'identité des acheteurs reste confidentielle.
L'identité des acheteurs reste confidentielle.

L'identité des acheteurs reste confidentielle. © Philippe Petit

Me Ghislaine Kapandji ouvre la séance par plusieurs avertissements : « Une commission de 14,28 % s’ajoute à chaque enchère. Je vous rappelle que le bitcoin est un produit volatil. » La commissaire-priseuse en sait quelque chose. Un an plus tôt, quand elle a été contactée par l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc), un(...)


Lire la suite sur Paris Match