Bitcoin : « on prend plaisir à spéculer »

·1 min de lecture
bitcoin
bitcoin

Le bitcoin joue aux montagnes russes. Après avoir frisé les 69 000 dollars, il vient de repasser sous le seuil des 55 000 dollars ce vendredi. Malgré tout, pour Jean-Martial, co-auteur du livre Bitcoin pour les Nuls, le bitcoin n'a pas fini de surprendre les investisseurs.

Tout dépend du pays. Le bitcoin peut-être un moyen d'échange ou de paiement dans un cadre où les banques seraient déficientes. C'est le cas dans des pays où la monnaie locale est très faible, comme le Honduras, dans des pays qui font l'objet de sanctions internationales ou qui surveillent de très près leurs citoyens (à l'image de la Chine). Dans les démocraties occidentales, c'est plutôt un outil d'épargne. Mais ce qui est intéressant, c'est l'aspect « plaisir » du bitcoin. On prend plaisir à spéculer et à suivre des variations de cours qui sont spectaculaires. C'est comme un manège à sensations, cela procure des émotions. À mon sens, cela explique en grande partie le succès du bitcoin.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts, prime de Noël, Pôle emploi... Ce qui change en décembre pour votre budget
- Placement : les avantages du compte à terme sur le fonds euros de l'assurance vie
- Forfait mobile : découvrez les meilleures offres du Black Friday

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles