Le bitcoin pourrait devenir "une valeur refuge"

"Le bitcoin c’est une monnaie virtuelle, décentralisée. Il n’y a pas d’autorité régulatrice. Donc ça fait très peur aux autorités financières traditionnelles", explique Antoine Lannuzel, rédacteur en chef de We Demain sur franceinfo mercredi 13 janvier. "Le bitcoin est certes aussi utilisé sur des supports comme le darknet pour des activités illégales, mais il s’institutionnalise. Il y a des fonds d’investissement qui s’y intéresse et ça commence à être envisagé comme une valeur refuge en période de crise", poursuit le journaliste. Tout le monde peut créer sa cryptomonnaie Un journaliste de We Demain a même créé sa cryptomonnaie, moyennant quelques dollars. Ensuite, "elle va acquérir de la valeur, qui va dépendre de vos activités et de la spéculation des autres sur votre propre monnaie", précise-t-il. La technologie à l'origine du bitcoin ne sert pas qu'aux flux financiers. "La blockchain, le système de transmission d’informations derrière le bitcoin, est ultrasécurisée. On peut suivre du premier litre de lait jusqu’à la commercialisation du camembert tout le trajet de ce produit. La blockchain pourrait contrôler et vérifier l’authentification des médicaments en Afrique", souligne Antoine Lannuzel.