Bison Futé : circulation très difficile pour le week-end du 22 au 24 juillet 2022

Bison Futé : circulation très difficile pour le week-end du 22 au 24 juillet 2022
![CDATA[]]

Le week-end qui s'annonce sera marqué par une nouvelle vague de départs et de retours de vacances d'été : malgré les fortes chaleurs, les Français seront nombreux à prendre la route en cette fin de semaine, qui sera synonyme de nombreux déplacements de longue distance, à destination des régions côtières principalement.

Les départs et retours de vacances s'étaleront sur les prochains jours, occasionnant un trafic dense sur les routes de France : la journée du samedi 23 juillet sera très certainement la plus compliquée, avec de nombreuses difficultés de circulation sur l'ensemble du territoire, si l'on en croit les prévisions de Bison Futé.

Bison Futé : un week-end de vacances chargé sur les routes

En effet, le petit indien spécialiste du trafic routier prévoit que le vendredi 22 juillet, la journée sera classée ORANGE au niveau national et ROUGE en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs : dès la fin de matinée, la circulation sera difficile sur l'ensemble des grands axes et très difficile en région Auvergne-Rhône-Alpes, et le phénomène s'accentuera en milieu d'après-midi autour des grandes métropoles, avec les habituels retours du travail et départs en week-end, et ce, jusque tard dans la soirée. Dans le sens des retours, des difficultés sont également attendues dans le Sud-Est de la France, dès le début d'après-midi.

Le samedi 23 juillet sera la journée la plus difficile du week-end, avec une circulation classée ROUGE au niveau national et NOIR en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs, en particulier autour de l'autoroute A7 dans la vallée du Rhône. En Île-de-France, des...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles