A Bisober, au Tigré, les soldats "ont séparé les femmes des hommes"

Au Tigré, région du Nord de l'Ethiopie où le gouvernement d'Addis Abeba mène depuis six semaines une opération militaire d'envergure pour renverser les autorités locales du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), Jano Admasi a fui quand les premiers obus se sont abattus. Mais elle et son fils Miskana sont tombés sur des soldats de l'armée fédérale qui les ont obligés à entrer dans une maison. Visiblement hors d'eux, les soldats ont accusé Miskana et deux autres hommes d'avoir aidé le TPLF, dont les troupes combattent l'armée fédérale.