Biscuiterie Jeannette : les secrets d'une renaissance économique

France 3

Il fait encore nuit, comme tous les matins à 5h30, elle ouvre la biscuiterie. Marie-Claire Marie, 59 ans, est chef de fabrication. Toute sa vie elle a travaillé pour les madeleines Jeannette, 45 ans de maison.

Une production artisanale haut de gamme. Il y a deux ans, tout était à l'arrêt. L'histoire de Jeannette, c'est un long combat. Voici l'usine en décembre 2013 : dépôt de bilan, fermeture programmée après 150 ans d'histoire. Mais les salariés luttent, ils occupent les lieux et continuent à produire des madeleines par leurs propres moyens.

1 tonne de madeleines pur beurre produite chaque jour

Après plus d'un an de résistance, l'usine ferme ses portes. Quand nous l'avions rencontré en janvier 2015, Marie-Claire avait perdu son sourire, mais pas ses espoirs. Les héroïnes ont quitté leur usine, mais comptaient bien continuer ailleurs avec ceux qui leur feraient confiance. Le repreneur sauveur c'est Georges Viana. Il a investi et recruté 25 salariés. Dans un mois, il lancera une madeleine bio et comme à chaque étape du projet, il sollicite l'avis de Marie-Claire et de son équipe. En attendant, Jeannette produit déjà une tonne par jour de madeleines pur beurre pour 1,6 million de chiffre d'affaires et va bientôt avoir une nouvelle usine.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Que viennent faire Kate et William à Paris ?
"Cash Investigation". Pédophilie dans l'Eglise : le poids du tabou
VIDEO. "Envoyé spécial". Dépakine : un silence coupable
Cinq questions sur le courrier piégé qui a fait une blessée au bureau du FMI à Paris
Ce que l’on sait de la fusillade dans un lycée de Grasse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages