Biscottes, pains grillés, pains de mie ou tartines croquantes : ces substituts au pain sont-ils bons pour la santé ?

Les Français mangent de moins en moins de pain frais, selon la Fédération des entreprises de boulangerie et de pâtisserie : en 2021, 82% en consommaient tous les jours, contre 88% en 2015. Le pain est souvent remplacé par des alternatives qui se conservent plus longtemps, comme les biscottes, le pain grillé, le pain de mie ou encore les tartines croquantes. Que valent ces produits ? Décryptage avec une enquête menée par l'association CLCV et les données de la base Open Food Facts.

Premier constat de l'enquête CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) : le consommateur est très mal informé sur la véritable composition de ces produits industriels que sont les substituts du pain.

Allégations nutritionnelles

Les allégations nutritionnelles de type "pauvre en sel", "riche en fibres", "sans sucres ajoutés", "riche en phosphore" ou "source naturelle de magnésium ou de fer" sont très présentes sur les emballages. "J'ai constaté que sur les paquets de biscottes, il pouvait y avoir jusqu'à cinq allégations nutritionnelles pour un produit qui, finalement, avait un Nutri-score D car ces substituts sont aussi riches en sel", explique Lisa Faulet, responsable de cette étude.

Lire aussiQu’est-ce que le Nutri-score ?

Du point de vue légal, les fabricants n'ont rien à se reprocher puisque, généralement, les allégations présentes sur les emballages sont vraies. "Si le produit est dit riche en fibres, il contient bien le taux de fibres obligatoires prévu par la réglementation, soit 6%. Cependant, cette information peut masquer une autre donnée, comme une composition riche en sel, et donc un produit qu’il vaut mieux éviter de consommer quotidiennement", détaille notre interlocutrice.

C’est là une des lacunes de la législation européenne. Bien qu'elle encadre les allégations nutritionnelles, elle ne les interdit pas sur les denrées alimentaires au profil nutritionnel mauvais. "Notre association milite pour une modification de cette réglementation, afin qu’il soit interdit d’apposer ce type d'information sur les aliments ayant un Nutri-score D ou E", précise l’enquêtrice.

Pourquoi consommer du pain frais ou un substitut ?

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS), qui donne les recommandations françaises pour une meilleure alimentation, rappelle que chez nos concitoyens la consommation de fibres est faible : seules 8 % des femmes adultes et 17 % des hommes atteignent la recommandation d’au moins 25 g de fibres par jour.

Le pain frais ou ces substituts peu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi