Birmanie: triomphe de la LND, le parti d'Aung San Suu Kyi, aux législatives

·1 min de lecture

D'après les premiers résultats partiels publiés par la Commissionn électorale, la Prix Nobel de la Paix 1991 est en voie de réaliser un score encore plus important qu'en 2015. Le décompte se poursuit mais son parti, la Ligue nationale pour la Démocraite obtient a minima, 400 sièges sur 660, 10 de plus qu'il y a cinq ans.

Comme le dit l'un des porte-parole d'Aung San Suu Kyi, le peuple a voulu lui donner les moyens de contrecarrer, de museler les députés issus de l'armée. Car Aung San Suu Kyi, pour les Birmans, c'est la démocratie. C'est la mère de la Nation, et c'est aussi le seul rempart face aux militaires, qui détiennent en vertu de la Constitution, 25% des sièges au Parlement.

Elle balaie aussi les petits partis ethniques. Plusieurs formations s'étaient présentées dans les États périphériques birmans pour représenter les intérêts des minorités religieuses et culturelles. Mais ils n'ont pas trouvé leur public. On a voté Suu Kyi y compris dans les zones rebelles où les populations locales lui font toujours confiance. Même si elle n'a pas été capable de forger, comme elle s'y était engagée, un accord de paix avec les différentes rébellions. Elle promet aujourd'hui d'en faire la priorité de son novueau mandat.

Quant au drame des Rohingyas, personne n'en a parlé pendant la campagne. La crise a choqué en dehors de la Birmanie, mais pour les Birmans c'est un non-sujet. Et c'est aussi cela que montre le score très élevé de la Ligue nationale pour la démocratie.

► À lire aussi : La CIJ ordonne à la Birmanie de protéger les Rohingyas