Publicité

Birmanie: un service militaire de deux ans devient obligatoire pour les hommes et les femmes

La Birmanie, engloutie dans une guerre civile depuis le putsch militaire, il y a tout juste trois ans, impose désormais un service militaire obligatoire d'au moins deux ans aux hommes et aux femmes. C'est la première fois qu'un gouvernement active une vieille loi de conscription de 2010, preuve que sur le terrain, l'armée doit faire face à une série inédite de revers.

En Birmanie, l'armée a besoin de renforts. Celle-ci, repoussée sur plusieurs fronts par des groupes armés ethniques et prodémocratie, peine à faire face : des milliers d'hommes se sont rendus et certains ont fui le champ de bataille birman en traversant les frontières avec l'Inde, la Chine ou encore le Bangladesh. Selon le gouvernement d'unité nationale en exil, 14 000 soldats aurait fait défection depuis le coup d'État militaire de 2021.

Appel aux armes

Confrontés à des milices galvanisées par leurs gains de terrains, surtout dans l’État Shan dans le nord-est du pays, l'armée de la junte répond donc avec un appel aux armes. Les hommes de 18 à 35 ans et les femmes de 18 à 27 ans devront servir au moins deux ans.

Loi de 2010

« Un service militaire national pour tout le monde est essentiel face à la situation que connaît notre pays », s'est justifié la junte qui a ressorti des tiroirs une loi qui date de 2010. La mesure entre en vigueur avec effet immédiat. Quiconque ne se rend pas à sa convocation risque des peines de prison allant jusqu'à cinq ans. Là encore c'est une preuve que l'armée est en difficulté.


Lire la suite sur RFI