En Birmanie, Sergueï Lavrov confirme le soutien de la Russie à la junte au pouvoir

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, est en Birmanie pour la première fois depuis le putsch. Il est venu réitérer le soutien de Moscou au pouvoir.

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

Lors de ce déplacement en Birmanie, Sergueï Lavrov a souligné « le partenariat traditionnellement amical » entre les deux pays et la stabilité des liens entre deux isolés. Le chef de la diplomatie d’une Russie sous sanctions occidentales a rencontré les autorités d’un pays lui-même mis à l’écart, son homologue birman n'étant, par exemple, pas invité à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Asean qui se tient jeudi à Phnom Penh, au Cambodge, alors que Sergueï Lavrov lui s’y rendra.

La Birmanie peut, en tout cas, toujours compter sur son partenaire russe. « Nous sommes solidaires avec les efforts des autorités visant à stabiliser la situation dans le pays. L'année prochaine, vous allez organiser des élections législatives et nous vous souhaitons du succès pour rendre votre pays encore plus fort et prospère », a déclaré Sergueï Lavrov.

Défense et coopération sécuritaire sont les piliers du partenariat russo-birman. Mais la Russie entend l’élargir et le renforcer. Une « importante délégation » birmane est attendue en septembre à Vladivostok, le grand forum économique de l’est de la Russie.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles