Birmanie: La population doit se défendre seule, selon le leader du gouvernement civil

·1 min de lecture
BIRMANIE: LA POPULATION DOIT SE DÉFENDRE SEULE, SELON LE LEADER DU GOUVERNEMENT CIVIL

(Reuters) - Le leader du gouvernement civil parallèle birman a déclaré qu'il essayait de donner à la population le droit légal de se défendre alors que le bilan des manifestations contre la junte dépasse maintenant les 80 morts.

Mahn Win Khaing Than, qui comme la plupart des dirigeants de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) est en fuite, s'est adressé à la population via Facebook, déclarant: "C'est un des plus sombres moments pour notre nation, mais c'est aussi le moment où l'on voit poindre l'aube."

Il a annoncé que le gouvernement civil "essaierait de légiférer pour que le peuple puisse se défendre lui-même" contre les mesures répressives.

Le bilan des manifestations contre le coup d'Etat militaire du 1er février dépassait samedi les 80 morts, selon l'Association de défense des prisonniers politiques, qui ajoute que plus de 2.100 personnes ont été arrêtées.

Treize personnes au moins ont été tuées par les forces de sécurité en Birmanie samedi, ont rapporté des témoins et des médias locaux, ce qui en fait l'un des jours les plus sanglants de la contestation.

(Bureau de Reuters, Raju Gopalakrishnan; version française Camille Raynaud)