Birmanie : Obama embrasse et embarrasse Aung San Suu Kyi

Hier, Barack Obama était en visite en Birmanie. Un événement historique puisque c'était la première fois qu'un président américain en exercice posait le pied dans ce pays. Il y a notamment rencontré Aung San Suu Kyi qui l'avait convié chez elle. Le 44e président des Etats-Unis souhaitait la féliciter pour son combat contre la junte birmane qui a, pendant plus de soixante ans, régné en maître sur le pays. De cette rencontre, un journaliste de l'AFP a rapporté une scène cocasse.

Contrairement aux Américains friands de " hug " (càlin), les Birmans ne s'embrassent pas et ne se prennent pas dans les bras. La tradition veut qu'ils se saluent en joignant les mains. Lorsque Barack Obama est arrivé chez Aung San Suu Kyi, il a respecté la tradition, en joignant les deux mains. Jusque-là, rien de surprenant. Mais, après leur entretien, les deux prix Nobel de la Paix (1991 et 2009) ont donné une conférence de presse devant le domicile de la Dame de Rangoon. C'est à la fin de cette déclaration que le journaliste a capté un instant qui a surpris les spectateurs présents : Barack Obama enlace et embrasse l'opposante, provoquant chez elle gêne et embarras (photo ci-contre). Finalement, la rencontre s'est bien terminée et les Birmans espèrent revoir chez eux ce président familier des càlins.Un précédent impairAvant le président américain, son épouse Michelle Obama, avait elle aussi commis un impair en posant sa main sur le dos d'Elisabeth II. Alors que personne n'a le droit de toucher la Reine d'Angleterre, l'épouse du président américain avait semble-t-il oublié le protocole. Heureusement, Elisabeth II ne lui en avait pas tenu rigueur et avait à son tour passé son bras autour de la taille de Michelle Obama. Décidément, rien ni personne ne résiste au clan Obama. 

Retrouvez cet article sur elle.fr

Barack Obama reçoit Aung San Suu Kyi à la Maison Blanche
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.