Birmanie: les moines manifestent contre la junte militaire

·2 min de lecture

Des dizaines de moines bouddhistes pro-démocratie sont descendus samedi dans les rues de la deuxième ville de Birmanie, Mandalay, pour protester contre le coup d'État militaire, à l'occasion du 14e anniversaire de la "révolution de safran".

La Birmanie est en proie à des troubles depuis que les militaires ont renversé en février le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, mettant fin à une parenthèse démocratique de 10 ans.

Les généraux procèdent à une répression sanglante contre les opposants. Plus de 1.100 civils ont été tués et 8.400 emprisonnés, selon une ONG locale, l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP).

Historiquement, les moines, dans une Birmanie majoritairement bouddhiste, sont considérés comme une autorité morale supérieure, organisant les communautés et parfois l'opposition aux régimes militaires.

Mais le coup d'État de cette année a créé un schisme au sein de la communauté monastique, certains religieux éminents donnant leur bénédiction aux généraux, tandis que d'autres soutiennent les manifestants.

Samedi, des dizaines de moines vêtus de leurs robes oranges ou rouges ont défilé à Mandalay, la capitale religieuse du pays, avec drapeaux et bannières.

"Les moines qui aiment la vérité se tiennent du côté du peuple", a déclaré à l'AFP un responsable de la manifestation.

Les moines ont scandé des appels à la libération des prisonniers politiques, dont des membres du parti politique d'Aung San Suu Kyi, qui avait remporté une victoire écrasante lors des élections de novembre dernier.

"Nous devons prendre des risques (...) pour protester, car nous pouvons être arrêtés ou abattus à tout moment. Nous ne sommes plus en sécurité dans nos monastères", a déclaré à l'AFP un moine de 35 ans.

En 2007, les moines bouddhistes avaient pris la tête d'immenses manifestations dans tout le pays contre le précédent régime de la junte militaire, dans ce qui a été baptisée la "révolution de safran".

La répression avait été extrêmement brutale à leur encontre, avec des moines tués, portés disparus et emprisonnés.

bur-lpm/lb/cco/at

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles