Birmanie : de nouvelles manifestations organisées

Source AFP
·1 min de lecture
Des milliers de personnes ont manifesté à Sagaing samedi 13 février. 
Des milliers de personnes ont manifesté à Sagaing samedi 13 février.

La situation se tend un peu plus en Birmanie. Les forces de l'ordre ont tiré sur des manifestants dimanche 14 février, tandis que des militaires se déployaient et qu'internet était presque totalement coupé, faisant craindre une répression imminente du mouvement de protestation contre le coup d'Etat. Des chars ont été aperçus à Rangoun, la capitale économique. Des déploiements de soldats ont été constatés dans d'autres villes, d'après des images diffusées sur les réseaux sociaux.

L'ambassade des États-Unis a confirmé des mouvements de troupes à Rangoun, la plus grande ville de Birmanie, dont elle est aussi la capitale économique, mettant par ailleurs en garde contre de possibles coupures dans les télécommunications. « Il y a des indications sur des mouvements de troupes à Rangoun, et sur la possibilité d'interruptions dans les télécommunications dans la nuit entre 1 heure et 9 heures » (heures locale), a annoncé sur Twitter la représentation diplomatique américaine. Les télécommunications étaient de nouveau très perturbées avec « une coupure internet quasi-générale » dans l'ensemble du pays, selon l'ONG Netblocks.

À LIRE AUSSIPhébé ? Birmanie : une démocratisation sous surveillance

Mais la mobilisation ne faiblit pas pour autant. Des manifestants commençaient à descendre dans les rues lundi matin en Birmanie, malgré le déploiement de troupes et l'intensification de la répression par la junte, a constaté un photographe de l'Agence France-Presse. Plusieurs cent [...] Lire la suite