Birmanie: Les manifestants font entendre leur voix dans la nuit

·1 min de lecture
BIRMANIE: LES MANIFESTANTS FONT ENTENDRE LEUR VOIX DANS LA NUIT

(Reuters) - Les opposants à la junte militaire ont organisé des veillées aux chandelles dans plusieurs villes de Birmanie samedi soir afin de protester contre les mesures de répression imposées par les forces armées et la mort de près de 250 personnes depuis le coup d'Etat militaire du 1er février.

La répression violente des manifestations a suscité la condamnation des gouvernements occidentaux et la critique sans précédent de certains voisins de la Birmanie.

La réponse violente des autorités a également forcé les personnes, déterminées à résister à un retour au régime militaire après une décennie de tentatives de démocratisation, à trouver de nouveaux moyens de faire valoir leur point de vue.

Près de 20 manifestations se sont tenues à travers le pays, de Rangoun, plus grande ville du pays, à de petites communautés de régions moins peuplées.

A Mandalay, deuxième ville du pays, des centaines de contestataires ont défilé lors d'une "Manifestation de l'aube", peu avant la levée du soleil, comme le montraient une vidéo diffusée sur le site d'information Mizzima.

A Rangoun, théâtre des répressions les plus violentes, les forces de sécurité sont intervenues rapidement pour disperser un rassemblement.

"Ils viennent réprimer notre rassemblement nocturne et tirent constamment des grenades assourdissantes", a écrit un manifestant sur Facebook. Des résidents du quartier ont déclaré que huit personnes avaient été arrêtées.

Le porte-parole de la junte n'était pas joignable dans l'immédiat pour faire un commentaire.

Au moins quatre personnes ont été tuées lors d'incidents différents plus tôt samedi, portant le bilan à 247 morts, selon l'Association d'assistance aux prisonniers politiques.

(Bureau de Reuters; version française Camille Raynaud)