Birmanie : Joe Biden annonce des sanctions contre la junte militaire

·1 min de lecture

Le président américain Joe Biden a annoncé mercredi que les Etats-Unis allaient prendre des sanctions contre les généraux qui ont renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, réclamant une nouvelle fois la libération "immédiate" de la "Dame de Rangoun". "J'ai approuvé un décret nous permettant de sanctionner immédiatement les responsables militaires qui ont organisé ce coup d'Etat, leurs intérêts financiers ainsi que leurs familles proches", a déclaré Joe Biden lors d'une brève allocution.

>> LIRE AUSSIBirmanie : pourquoi l'armée a-t-elle renversé Aung San Suu Kyi ?

"L'armée doit rendre le pouvoir et respecter la volonté du peuple"

"Nous allons identifier une première série de cibles cette semaine", a-t-il dit, annonçant le gel des avoirs américains "qui bénéficient au gouvernement birman", tout en maintenant l'aide américaine dans le domaine de la santé et tout "ce qui bénéficie directement au peuple birman". "Aujourd'hui, j'appelle une nouvelle fois l'armée birmane à libérer immédiatement tous les dirigeants politiques élus démocratiquement, dont Aung San Suu Kyi", a-t-il poursuivi. "L'armée doit rendre le pouvoir (...) et respecter la volonté du peuple", a-t-il martelé.


Lire la suite sur Europe1