Birmanie: Le bilan de la répression estimé à 557 morts

·1 min de lecture
Protest against the military coup, in Launglon township

(Reuters) - Le nombre de manifestants tués depuis le coup d'Etat militaire du 1er février en Birmanie s'élève à 557, selon le décompte de l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP), une organisation non gouvernementale.

"Les Birmans continuent à faire grève pour demander la fin de la dictature, pour la démocratie et les droits de l'homme", a déclaré dimanche l'AAPP.

Malgré la répression, les manifestants sortent tous les jours, souvent en petits groupes, pour protester contre le rétablissement d'un régime militaire après une décennie de transition vers la démocratie.

L'AAPP a déclaré que 2.658 personnes étaient détenues, dont quatre femmes et un homme qui ont parlé à une équipe de journalistes de CNN en visite dans les rues de Rangoun la semaine dernière.

"Nous faisons pression sur les autorités pour obtenir des informations à ce sujet et pour que les personnes détenues soient libérées en toute sécurité", a déclaré un porte-parole de la chaîne américaine.

La police et un porte-parole de la junte n'ont pas répondu aux demandes de commentaires.

(Rédactions de Reuters; version française Camille Raynaud)