Birmanie : Aung San Suu Kyi a été inculpée pour avoir enfreint une règle commerciale, selon son parti

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Aung San Suu Kyi a été inculpée mercredi 3 février, deux jours après avoir été renversée par un coup d'Etat, pour avoir enfreint une règle commerciale. La dirigeante birmane est poursuivie "pour avoir enfreint une loi sur les importations/exportations", a indiqué sur Facebook un porte-parole de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND). Un tribunal "a ordonné sa détention provisoire pour une période de 14 jours, du 1er au 15 février".

L'armée a brutalement mis fin lundi à la fragile transition démocratique en Birmanie, instaurant l'état d'urgence pour un an et arrêtant Aung San Suu Kyi, 75 ans, cheffe de facto du gouvernement civil. D'autres responsables de la LND ont été interpellés. Parmi eux, le président de la République, Win Myint, est poursuivi pour avoir violé une loi sur la gestion des catastrophes naturelles, a précisé ce porte-parole du parti.

Des raids ont été menés dans différents locaux du mouvement et des documents ont été saisis, a-t-il ajouté. Citant cette même source, le New York Times (en anglais) précise qu'Aung San Suu Kyi est poursuivie après qu'une dizaine de talkie-walkies, importés "sans les documents nécessaires", ont été retrouvés à son domicile. Le quotidien américain indique (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi