Un biopic sur Joséphine Baker par Maïmouna Doucouré en préparation

Joséphine Baker pose aux studios Harcourt dans les années 30 à Paris - - © 2019 AFP
Joséphine Baker pose aux studios Harcourt dans les années 30 à Paris - - © 2019 AFP

La vie de Joséphine Baker sera bientôt portée à l'écran. Le film français rapporte ce jeudi que Studiocanal et Bien ou Bien productions s'associent pour produire un biopic sur l'artiste franco-américaine, résistante durant la Seconde Guerre mondiale et militante anti-raciste, morte en 1975. Maïmouna Doucouré, dont le premier film Mignonnes a été remarqué jusqu'aux États-Unis, se chargera du scénario et de la réalisation.

"Joséphine Baker est une telle source d'inspiration, pour moi comme pour bien d'autres autour du monde", déclare la cinéaste dans un communiqué relayé par Variety.

"À travers la fiction, je peux raconter son histoire grande et profondément riche, sa beauté, ses combats, ses blessures et son humanité", poursuit-elle. "J'ai hâte d'offrir un nouveau souffle à cette incroyable légende à l'écran."

Le projet sera réalisé en collaboration avec les enfants de Joséphine Baker. Elle en avait adopté douze, qu'elle avait rebaptisés sa "tribu arc-en-ciel": "Nous sommes honorés de nous associer avec Studiocanal et de collaborer avec Maïmouna sur ce film qui racontera les incroyables accomplissements humanistes de notre mère", déclarent-ils dans le même communiqué. Ce projet, pour lequel aucune date n'a été communiquée, intervient près d'un an après la panthéonisation de Joséphine Baker.

Un premier film-choc

Malgré une carrière encore jeune, Maïmouna Doucouré a déjà récolté de prestigieuses récompenses. Elle a obtenu le César 2017 du meilleur court-métrage pour Maman(s). Son premier long-métrage, Mignonnes, a été nommé dans la catégorie meilleur premier film aux César 2021 et l'actrice principale, la jeune Fathia Youssoud, est repartie avec celui du meilleur espoir féminin. Son deuxième long-métrage, Hawa, doit sortir cette année sur Prime Video.

Mignonnes, qui dénonçait l'hypersexualisation des pré-adolescentes en suivant une bande de danseuses d'une douzaine d'années reproduisant des chorégraphies suggestives, avait aussi récolté son lot de critiques. Aux États-Unis, où il a été distribué sur Netflix sous le titres Cuties, Mignonnes avait fait polémique en raison d'une affiche montrant justement ces très jeunes enfants dans des tenues très adultes:

"J'ai été la cible de beaucoup d'attaques venant de personnes qui n'avaient pas vu le film, qui pensaient que j'avais réellement réalisé un film qui défendait l'hypersexualisation des enfants", avait alors déclaré Maïmouna Doucouré à 'Deadline'. "J'ai reçu de nombreuses menaces de mort."

Article original publié sur BFMTV.com