Biodiversité : jusqu'à 10% des animaux et des plantes vont disparaître d'ici 2050

Bon nombre de spécialistes le constatent : les animaux et les végétaux sont parmi les premières victimes du changement climatique, de la surexploitation des ressources, de la pollution, du changement d'affectation des terres et des invasions biologiques. À l'heure où la planète est entrée dans la sixième extinction de masse, la biodiversité est terriblement menacée, et une partie des espèces sont déjà en train de disparaître, malgré les multiples avertissements des scientifiques sur les conséquences de ces disparitions.

Quels seront les dommages dans 30 ans ? Jusqu'à présent, les experts avaient du mal à chiffrer de manière précise le nombre d'espèces vouées à s'éteindre, comme l'indique GEO. Grâce à une technique de modélisation réalisée à l'échelle mondiale, une nouvelle étude publiée le 16 décembre dernier dans Science Advances, a pu estimer les futures pertes : entre 6% et 10% des animaux et des plantes ne seront plus présentes sur Terre d'ici 2050. L'estimation grimpe à 27% d'ici l'année 2100.

L'étude est la première à intégrer, en plus d'autres facteurs, les interactions entre les espèces. En effet, la Terre va connaître des co-extinctions. "La coextinction - la perte d'espèces causée par les effets directs ou indirects d'autres extinctions - est désormais reconnue comme un contributeur majeur à la perte de biodiversité mondiale, amplifiant fortement l'effet des extinctions primaires, par exemple liées au climat", indiquent les auteurs dans le rapport.

"Les enfants nés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Biodiversité : une étrange maladie détruit les coraux de Thaïlande
Météo : la moitié des pistes de ski françaises ont fermé
Au 1er janvier, les fast-foods vont devoir se passer des emballages jetables
Les niveaux des réserves d’eau douce baissent drastiquement en Europe
Cop 15 : un accord surprise et historique pour la biodiversité