Biodiversité: en Grèce, l'archipel des Sporades protège sa faune et sa flore

Dans l’archipel des Sporades se situe le parc national marin d’Alonissos – l’une des plus grande zones marines protégées d'Europe - qui s’étend sur plus de 2200 kilomètres carrés entre la terre et la mer. Comme près de 20 % des eaux grecques, cet espace protégé a été intégré au réseau européen Natura 2000.

De notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Phoques moines de Méditerranée en danger d’extinction, dauphins, baleines, cachalots… le petit archipel grec des Sporades, qui compte une vingtaine d’îles dont quatre seulement abritent des hommes, sert d’habitat naturel à de nombreuses espèces marines. Des espèces qui bénéficient ici d’un espace labellisé « Natura 2000 », outil européen de préservation de la biodiversité.

Olivier Vardakoulias, économiste de l’environnement, en définit les contours : « les zones Natura sont des zones protégées. Ce ne sont pas des zones protégées dans le sens où on ne peut rien faire dedans, mais ce sont des zones dans lesquelles les activités économiques doivent être compatibles avec la soutenabilité environnementale et la conservation de la biodiversité et des écosystèmes. »

Période de transition donc pour qu’au-delà du cas particulier des Sporades, la Grèce mette en place une véritable gestion de ses zones protégées - divisées par ailleurs en zones de protection plus ou moins strictes - au-delà de leur simple recensement sur le papier.

À écouter aussi : Océans, l'état d'urgence


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles