Biodiversité : Derrière la nouvelle stratégie des aires protégées, la crainte de coquilles vides

Fabrice Pouliquen
·1 min de lecture

ESPACES NATURELS - C’est un objectif que martèle Emmanuel Macron, ne serait-ce que pour inciter la communauté internationale à faire de même : la France va placer 30 % de son territoire en aires protégées, dont 10 % en protection forte. Reste à se pencher sur les détails

Protection forte de 250.000 ha de forêt, création ou extension de vingt réserves naturelles nationales, création de deux parcs naturels régionaux, protection de 6.000 hectares de littoral…. Mardi soir, le gouvernement a adopté sa stratégie nationale des aires protégées , qui vise à placer, dès 2022, des aires protégées sur 30 % de nos territoires terrestres et maritimes, dont 10 % sous protection forte, donc.

Ce cap était déjà connu. Emmanuel Macron l’a répété à plusieurs occasions, dont ce lundi encore, en marge du One planet summit, sommet international qui visait à faire dégager de nouvelles coalitions d’acteurs sur la préservation de la biodiversité.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Oise : Après la pagaille sur la ligne TER Paris-Creil à cause d’une chasse à courre, la SNCF porte plainte
Biodiversité : Au bord de l'extinction au 20e siècle, le castor repeuple les rivières françaises
La France va planter 7.000 km de haies, qui servent à protéger la biodiversité
Grande muraille verte : Où en est ce projet pharaonique pour le Sahel ?