Biocarburant: le succès du «E85» ne se dément pas

figaro.fr, Le
En octobre 2019, la consommation de E85 a connu un nouveau record avec 34 millions de litres vendus. / PIERRE ANDRIEU/AFP

EXCLUSIF - Selon une étude, deux nouvelles stations proposent chaque jour du superéthanol. Avec un prix au litre moyen de 68 centimes, ce carburant issu de végétaux séduit de plus en plus de Français.

Le «carburant du pouvoir d’achat»: c’est ainsi que la Collective du bioéthanol qualifie le «E85», dans une étude publiée ce lundi et consultée en exclusivité par Le Figaro. Selon celle-ci, les Français sont de plus en plus nombreux à l’utiliser, et le réseau de distribution progresse d’autant, avec deux nouvelles stations chaque jour. Au total, 1601 stations essence proposaient ce carburant au 19 novembre dernier, sur les quelque 11.000 points de ravitaillement du territoire. En octobre 2019, la consommation a connu un nouveau record avec 34 millions de litres, soit 87% de croissance sur un an.

» LIRE AUSSI - La France ne compte plus que 11.000 stations-service

Lancé en 2006, le superéthanol contient entre 65% et 85% de bioéthanol (d’où son nom E85), lui-même issu de la fermentation des sucres et de l’amidon contenus dans les betteraves sucrières et leurs résidus de transformation. Le blé fourrager, le maïs ou certains résidus de fabrication du vin peuvent aussi servir de matière première à son élaboration.

» À voir aussi - Biocarburant: a-t-on vraiment besoin de l’huile de palme?

Biocarburant: a-t-on vraiment besoin de l?huile de palme? - Regarder sur Figaro Live

Consommation plus élevée, mais pollution et prix de revient bien inférieurs

Sa consommation s’est envolée en France à partir de 2017, lorsqu’un arrêté a permis l’homologation des boîtiers de conversion pour les voitures ayant un moteur à essence. De nombreux automobilistes ont équipé leurs véhicules de ces systèmes, qui adaptent le circuit d’alimentation, et permettent d’utiliser ce carburant moderne, même si la voiture est ancienne. Malgré une consommation supérieure d’un quart par rapport à l’essence pure, et un coût d’installation de 400 à 1000 euros, le bilan financier est rapidement positif puisque (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Ford dope sa Focus et revient au bioéthanol 
Chicago: le maïs se replie malgré des annonces sur l'éthanol 
Le marché automobile français progresse légèrement en novembre 
Un kit pour rouler plus vert et moitié moins cher 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro