Bioéthique et PMA pour toutes : nouveau round à venir à l’Assemblée

·1 min de lecture
Les députés se penchent, à partir de lundi, en nouvelle lecture, sur le projet de loi de bioéthique et sa mesure phare d'ouverture de la PMA à toutes les femmes.
Les députés se penchent, à partir de lundi, en nouvelle lecture, sur le projet de loi de bioéthique et sa mesure phare d'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Avec ces milliers d'amendements, la droite ne désarme pas. L'Assemblée nationale se penche à partir de ce lundi 7 juin en nouvelle lecture sur le projet de loi de bioéthique et sa mesure phare d'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Le gouvernement table sur une adoption définitive avant la pause estivale de ce texte porteur de la première et probablement seule grande réforme de société du quinquennat.

La traduction de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron a pris du retard en raison de la crise du Covid-19. Un poids lourd de la majorité espère tenir le cap : « Je voudrais qu'un bébé PMA naisse avant le premier tour de la présidentielle ! » Fabien Joly, de l'association des familles homoparentales, pousse, lui, « un ouf de soulagement : cette loi va finalement être adoptée, les jeux sont faits ». Il relève cependant « le risque d'avoir une pénurie de sperme ».

À LIRE AUSSILoi de bioéthique : ces points qui pourraient bouleverser notre société

Mais l'opposition de droite n'a pas dit son dernier mot. En remettant le sujet à l'ordre du jour, « l'exécutif fait preuve d'une absence catastrophique de sens des priorités et des responsabilités » au regard notamment de la crise sanitaire, ont estimé quelque 80 parlementaires LR dans une tribune récente à La Croix.

Ces élus, dont les députés en première ligne Patrick Hetzel et Xavier Breton, ainsi que le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, jugent que « le gouvernement veut passer en force sur le projet de lo [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles