Bioéthique et PMA pour toutes, "enfin" dans la dernière ligne droite au Parlement

·2 min de lecture

Des couples de femmes pourront "s'inscrire dans des parcours PMA dès la rentrée", a promis Olivier Véran, alors que les députés examinent pour la troisième fois le projet de loi de bioéthique.

"Nous y sommes enfin", salue Olivier Véran : des couples de femmes pourront "s'inscrire dans des parcours PMA dès la rentrée", a-t-il promis lundi, alors que les députés examinent pour la troisième fois le projet de loi de bioéthique.

Le Parlement doit adopter définitivement le texte en juillet et "les textes d'application de la loi doivent être préparés dès à présent" afin "que des premiers enfants puissent être conçus avant la fin de l'année 2021", a garanti le ministre de la Santé, au coup d'envoi des échanges sur le texte qui doit ouvrir également la procréation médicalement assistée aux femmes seules.

Promise par Emmanuel Macron, la première et probablement seule grande réforme de société du quinquennat a pris du retard en raison de la crise du Covid-19.

67% des Français désormais favorables à l'ouverture de la PMA

Le soutien de l'opinion à l'ouverture de la PMA augmente au fil des années: 67% des Français y sont désormais favorables, selon un sondage Ifop pour l'association des familles homoparentales.

Porte-parole de cette association, Fabien Joly pousse "un ouf de soulagement: cette loi va finalement être adoptée". Il relève cependant "le risque d'avoir une pénurie de sperme" face à la demande, alors que le projet de loi prévoit une levée de l'anonymat des donneurs sous conditions. Des associations LGBT alertent "sur les trop nombreux manquements du texte", comme l'exclusion des hommes trans de l'accès à la PMA.

"Un texte équilibré, ambitieux sans être aventurier, et responsable sans être tiède"

"Ce texte ne satisfera pas tout le monde, mais il sera un texte équilibré, ambitieux sans être aventurier, et responsable sans être tiède", vante M. Véran.

L'opposition de droite n'a pas dit son dernier mot et a déposé près(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles