Billie Eilish, Olivia Rodrigo, Cardi B... New York fait défiler les stars à l'extravagant Met Gala 2022

Billie Eilish au Met Gala 2022 - ANGELA WEISS / AFP
Billie Eilish au Met Gala 2022 - ANGELA WEISS / AFP

C'est la montée des marches la plus sélective de la planète: le gala du Metropolitan Museum of Art à New York a fait défiler ce lundi soir des centaines de stars internationales, dans des tenues extravagantes, pour une soirée annuelle philanthropique après deux éditions bouleversées par la pandémie.

Les vedettes se sont succédé dans des robes bustiers, smokings, tenues ultra chics, hyper glamour, scintillantes, invraisemblables ou même porteuses de messages politiques, sur les marches du Metropolitan Museum of Art (Met).

La liste des 400 stars de la mode, de la musique, du cinéma, des réseaux sociaux, de la politique ou des entreprises a été gardée secrète jusqu'au dernier moment: on y a vu Billie Eilish, Olivia Rodrigo, Cardi B, Megan Thee Stallion, Lenny Kravitz, Ariana DeBose, Sarah Jessica Parker, Gigi et Bella Hadid et Stromae qui a confié trouver "bizarre" d'être là mais qu'il se sentait "honoré", lui le "petit Belge".

L'homme le plus riche du monde, le fantasque Elon Musk, a levé les bras devant la foule. En passe de racheter Twitter, il a promis sur le tapis rouge d'en faire le réseau social "le plus inclusif possible". Hillary Clinton a salué "l'esprit de l'Amérique" rayonnant au gala. Ont suivi les actrices Glenn Close, Sigourney Weaver et Jessica Chastain.

Pour l'édition 2021, déplacée de mai à septembre pour cause de pandémie, le spectacle avait été assuré par Billie Eilish, transformée en Marilyn Monroe avec des cheveux blonds platine. Cette année, elle portait un ensemble couleurs crème et vert de Gucci.

Une soirée aussi politique

Le gala est aussi l'occasion d'un message politique: le maire de New York Eric Adams a débarqué avec une veste qui portait dans son dos son slogan de campagne exigeant "la fin de la violence par armes à feu" dans une ville meurtrie par la criminalité.

Dans la pure tradition philanthropique américaine, la soirée, qui a lieu le premier lundi de mai, est destinée à financer le département mode du Met (The Costume Institute) et coïncide avec sa grande exposition annuelle. Elle a été présentée lundi matin à la première dame des Etats-Unis, Jill Biden, qui y a vu "la célébration des designers et de la mode qui ont façonné la véritable identité de l'Amérique".

Place cette année à une "Anthologie de la mode" américaine, une rétrospective des XIXe et XXe siècles d'une centaine de vêtements revisités par des réalisateurs et créateurs comme Sofia Coppola, Martin Scorsese ou Tom Ford.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles