Les billets de banque algériens ne comportent plus d’inscription en français depuis les années 70

Fin octobre, la Banque d’Algérie a émis un nouveau billet commémorant le 60ème anniversaire de la Révolution contre la colonisation française et la tenue du 31ème Sommet de la Ligue arabe organisé à Alger. La photo de ce billet a été largement diffusée depuis sur les réseaux sociaux, accompagnée d'affirmations trompeuses laissant entendre que la langue française venait d'être abandonnée sur ce nouveau billet, remplacée par l’anglais. S'il est exact qu’il y a des initiatives en Algérie qui tendent à promouvoir l’anglais au lieu du français, la langue héritée du pouvoir colonial, l’absence d’inscriptions en français sur les billets de banque algériens date en réalité des années 70.

"Le nouveau Billet de 2000 Da: la Banque d’Algérie remplace les écritures en français par l’anglais", affirment des publications devenues virales depuis le 31 octobre accompagnées d’une image d’un nouveau billet émis par la banque centrale d'Algérie à l’occasion la 31ème session du sommet de la Ligue arabe qui s’est tenu à Alger début novembre et du 60ème anniversaire de la fête de la Révolution.

L'Algérie a été proclamée indépendante en juillet 1962, après huit ans de guerre contre la puissance coloniale française.

Soixante ans après la fin de la guerre d'Algérie, les plaies sont encore vives de part et d'autre malgré des gestes symboliques au fil des ans de la France, qui exclut toutefois "repentance" ou "excuses" envers son ancienne colonie.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 10 novembre 2022.

Le billet commémoratif, qui porte effectivement des inscriptions en anglais, a été partagé sur des pages Facebook en arabe et en français, suscitant de nombreuses réactions tantôt favorables, et tantôt négatives comme celle exprimée par le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon sur son compte Twitter le 2 novembre.

"Ceci est un billet algérien. La langue commune ne l'est plus. Tristesse. Macron Borne ont échoué en tout et pour tout", écrit Jean-Luc Mélenchon en commentant la photo du nouveau billet algérien.

Le chef de file de LFI y regrette l’absence de la langue française sur le nouveau billet et blâme Emmanuel Macron et Elisabeth Borne, qui ont effectué des visites officielles en Algérie récemment : fin août pour le président et début octobre pour la Première ministre.

La radio française Sud Radio a elle aussi relayé cette idée dans un tweet le 1er novembre 2022, affirmant que "La Banque d’#Algérie remplace les écritures en français par l’anglais sur les nouveaux billets de 2000 Dinars algériens", accompagnée de ce commentaire : "Quand est-ce que nos gouvernants vont réagir ! Quand vont-ils arrêter de se soumettre devant le régime d'Alger !"

Mais comme nous allons le voir, le français n'a pas disparu à l'occasion de l'émission de ce billet, mais dès les années 70.

Un billet qui porte bien mention de la somme en anglais

Comme indiqué dans ce tweet de la Banque d'Algérie le 1er novembre, "la Banque d'Algérie émet un billet commémoratif commémorant la tenue de la trente et unième session ordinaire du sommet de la ligue arabe en Algérie et commémorant le soixantième anniversaire de l'indépendance de notre pays".

Comme on peut le voir sur la photo qui accompagne ce message, on peut lire la mention "two thousand dinars" en anglais.

Capture d'écran du compte Twitter de la Banque d'Algérie faite le 15 novembre 2022

Ce nouveau billet a été officialisé dans le Journal officiel de la république algérienne daté du 23 octobre 2022 : "Règlement n° 22-05 du 22 Rabie El Aouel 1444 correspondant au 18 octobre 2022 portant émission et mise en circulation d’un billet de banque de deux mille (2000) dinars algériens" avec précision qu'il y a "en langue anglaise : 'TWO THOUSAND DINARS' à gauche en vertical".

Selon cet article de l'agence Algérie Presse Service du 31 octobre 2022, le billet commémoratif devait être "mis en circulation à partir de mercredi", le 2 novembre 2022.

L'agence explique aussi que le thème de la face recto, "libération et indépendance", comprend des motifs décoratifs, une image de foule du mouvement de libération nationale, le monument aux martyrs, l'image de l'Emir Abdelkader (militaire algérien qui lutta contre la colonisation française au XIXème siècle), ainsi que le logo du Sommet de la ligue arabe et la carte du monde arabe.

Le sommet des dirigeants arabes, le premier en trois ans, s'est ouvert le 1er novembre en Algérie qui a célébré le jour même sa fête nationale commémorant le 60ème anniversaire de la Révolution contre la colonisation française.

Les langues en Algérie

En Algérie, la question linguistique fait régulièrement l'objet de débats. Si le statut officiel de l'arabe fait consensus, la place du tamazight (berbère), devenu langue officielle en 2016, et du français, langue de l'enseignement scientifique et des affaires, héritée de l'ancienne puissance coloniale, soulève des polémiques récurrentes.

En juin dernier, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a pris la décision d'introduire l'anglais à l'école primaire. "Le français est un butin de guerre mais l'anglais est la langue internationale", a-t-il expliqué fin juillet.

La démarche, qui a relancé le débat en Algérie autour des langues, a été saluée par les détracteurs de l'emprise de la langue de Molière, mais décriée par d'autres pour sa mise en œuvre précipitée.

Le français, disparu des billets de banque dès les années 70

Mais pour autant, la disparition du français des billets algériens remonte à plus de quarante ans et son absence sur ce nouveau billet n’est pas un développement nouveau dans les relations franco-algériennes.

Selon une liste publiée par la Banque d'Algérie et qui reprend la chronologie des billets dans le pays, le dinar algérien a été adopté pour la première fois à la place du franc français en 1964, deux ans après l'indépendance du pays.

Capture d'écran réalisée sur le site de la Banque d'Algérie le 10 Novembre 2022.

En 1970, la Banque d'Algérie a émis des billets comprenant les deux langues, l'arabe et le français, signés par l'artiste peintre algérien M’hamed Issiakhem.

Capture d'écran réalisée sur le site de la Banque d'Algérie le 10 Novembre 2022.

Mais, à partir de 1977, la langue française ne figure plus sur les nouveaux billets algériens. Depuis, ils ne portent que la langue arabe, comme le montrent les exemples publiés sur le site de la Banque Centrale d'Algérie.

Capture d'écran réalisée sur le site de la Banque d'Algérie le 10 Novembre 2022.