Bilan carbone, mères condors et molnupiravir : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 4 novembre 2021 : le bilan carbone repart à la hausse, les femelles condors peuvent se reproduire sans mâle et un anti-viral contre le Covid-19 vendu au Royaume-Uni.

L'actualité des sciences du 4 novembre 2021 c'est :

Climat :

  • Les émissions françaises de carbone avaient chuté de 9,2% avec l’épidémie de Covid-19, mais elles ont rebondi de 8% dès le premier trimestre 2021.

  • Si la France veut atteindre la neutralité carbone, elle doit passer de 400 millions de tonnes de carbone actuellement à 80 millions de tonnes en 2050.

  • Malgré des investissements conséquents, l’usage des énergies renouvelables ne montre pas encore une influence sur la courbe des émissions de gaz à effet de serre.

Oiseaux :

  • Une équipe de recherche menée par le zoo de San Diego (Etats-Unis) a rapporté le cas de deux condors de Californie nés uniquement grâce à leurs mères, malgré la présence de mâles fertiles dans l’enclos.

  • Ce mode de reproduction s’appelle la parthénogenèse et avait été constaté chez des reptiles, des poissons et certains oiseaux, mais chez ces derniers, seulement en l’absence de mâles.

  • L'automixie peut expliquer la naissance des deux condors : la cellule œuf est issue de la fusion de deux cellules haploïdes provenant de la mère.

Santé :

  • L'anti-viral développé par le laboratoire américain Merck a été autorisé par l'agence du médicament britannique pour une utilisation chez les personnes souffrant d'un Covid léger à modéré et présentant au moins un facteur de risque.

  • Ce médicament, qui peut être pris à la maison sous forme de pilule, est un complément aux vaccins, et non un remplaçant.

  • La France en a commandé 50.000 doses.

Web :

  • Le directeur de la CIA, William Burns, a présenté des preuves de l'implication de 'hackers' russes dans les attaques informatiques menées aux Etats-Unis.

  • Moscou avait déjà publiquement accepté de traquer les pirates informatiques, qui demandent une rançon aux infrastructures américaines.

  • Les deux pays essayent de maintenir le dialogue malgré une méfiance réciproque.

Réseaux et télécoms :

  • Né le 4 novembre 1933, cet ingénieur anglo-américain trouva en 1966 un moyen révolutionnaire de diminuer les pert[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles