Le bilan du 17 novembre des gilets jaunes, en cinq chiffres

Rédaction du HuffPost avec AFP
Le bilan du 17 novembre des gilets jaunes, en cinq chiffres.

GILETS JAUNES - Une vague jaune ce samedi 17 novembre dans toute la France contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat. "Gilets jaunes, colère noire", "Jupiter, redescends sur terre, c'est la misère": les manifestants, qui arboraient parfois un message sur leur gilets, bloquaient des autoroutes, des ronds-points, des hypermarchés ou organisaient des opérations de péage gratuit dans l'ensemble du pays.

Quelque 3500 personnes sont restées mobilisées cette nuit, sur 87 lieux différents. Sur environ 150 sites, les manifestants ont appelé à reconduire le mouvement dimanche, a indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Participation, blessés, mort, interpellations et gardes à vue... Découvrez en cinq chiffres le bilan de la manif des gilets jaunes.

  • 287.710 participants

Au total 287.710 personnes ont participé aux manifestations dans 2034 points de rassemblement, selon le ministère de l'Intérieur. Les "gilets jaunes" n'ont pas réussi à bloquer la France, comme ils le voulaient, mais tout le territoire a été touché par leurs actions, ce qui représente un succès certain pour ce mouvement, parti des réseaux sociaux et organisé en dehors des partis politiques et des syndicats.

  • Un mort en Savoie

Certaines tensions ont éclaté dans plusieurs points de rassemblement et un mort est à déplorer. En effet, au Pont-de-Beauvoisin (Savoie), une conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture. Elle a foncé alors sur eux, percutant mortellement une femme de 63 ans. Cette manifestation, comme de nombreuses autres organisées en France pour protester contre la hausse des taxes sur le carburant, n'était pas déclarée.

"J'en appelle à la responsabilité de ceux qui organisent ces manifestations. Ils ont porté un message. Il est entendu", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. "Le gouvernement est attentif à toutes les mobilisations,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post