Bilal Hassani sort "Contre-soirée", un deuxième album avec des textes engagés à ne pas "consommer très vite"

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

"Je ne fais pas de la musique fast-food", assure dans un entretien à l'AFP le chanteur Bilal Hassani, porte-drapeau revendiqué de la communauté LGBT, qui sort vendredi 6 novembre un second opus imaginé comme un opéra rock, en douze titres pop et dansants avec des textes engagés.

Festif avec ses tonalités pop, l'album Contre-soirée explore notamment la difficile acceptation de soi, thématique centrale dans la discographie de l'ex-représentant de la France à l'Eurovision, connu pour son amour des perruques et des vêtements féminins.

Comme dans la chanson Fais le vide, qu'il décrit comme "un hymne libérateur", où il appelle son public à "relever la tête" et "à ne pas se laisser tirer vers le bas". Ou la chanson Tom, qui dénonce le harcèlement scolaire.

Le chemin a été long

Car s'il est aujourd'hui "bien dans (s)a vie" et qu'il est parvenu à trouver son public, le chemin, pour ce jeune homme de 21 ans d'origine marocaine, a été long. Notamment à l'école où "sa différence" avait fait de lui une cible de moqueries. Un vécu qu'il distille dans ses textes.

"J'essaye de véhiculer quelque chose de profond car je pense que la musique pop peut et a besoin de véhiculer des idées fortes. C'est pour ça que je n'aborde pas seulement des sujets liés à l'amour ou au désir. C'est important de parler de santé mentale ou de harcèlement à l'école", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi