Bilal Hassani répond à Matthieu Delormeau qui ne "se reconnaît pas" dans la représentation des homosexuels à la télé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans TPMP, le chroniqueur a regretté le choix de Bilal Hassani pour le premier duo homosexuel dans "Danse avec les stars".

TÉLÉVISION - “Je suis choqué que dans Danse avec les Stars, celui qui danse avec un garçon cette année soit un gay qui soit extrêmement caricatural”. Cette phrase de Matthieu Delormeau, en référence à Bilal Hassani qui participe à la prochaine de l’émission de TF1, a provoqué de vives réactions en marge de Touche pas à mon poste.

Sur le plateau de Cyril Hanouna, Matthieu Delormeau a déploré lundi 6 septembre que la représentation des hommes homosexuels se limite à des personnes qu’il juge ”totalement folles, totalement extrêmes.” 

 

Les chroniqueurs étaient à l’origine invités à débattre des propos de l’humoriste Jarry. Deux jours plus tôt, ce dernier avait évoqué l’homophobie latente dans l’univers de la télévision, où on lui avait déconseillé à ses débuts d’être “trop efféminé” pour ne pas “faire peur à la ménagère”. 

Réagissant à cette phrase Matthieu Delormeau a déploré la situation inverse: celle où, d’après lui, la télévision met “systématiquement” en avant les homosexuels “follasses” et dans lequel lui ne “se reconnait pas”.

″Ça fait 20 ans que la télévision montre des homosexuels totalement caricaturaux”, s’est agacé Delormeau, citant l’exemple de Benoit Dubois, une des figures de Secret Story. ”Ça fait 12 ans qu’on demande à Danse avec les Stars que deux garçons dansent ensemble. Et là, quand deux garçons dansent ensemble, qui danse? C’est Bilal Hassani. Je n’ai rien contre Bilal Hassani mais un mec qui a une perruque et des faux cils, je ne me reconnais pas dans ce style de gays”, a déclaré le chroniqueur. 

Follophobie ?

Comme il s’y attendait, ces propos ont valu à Mathieu Delormeau une avalanche de remarques agacées. Sur le plateau déjà, d’autres chroniqueurs lui ont reproché de “pousser à faire des listes de bons ou de mauvais gays selon qu’ils sont trop maniérés ou pas assez”. 

Bilal Hassani, cité par Matthieu Delormeau comme preuve de ses affirmations, s’est lui contenté de publier une photo de lui en citant l’extrait de TPMP. Photo où il porte une robe et une longue perruque blonde, en guise de réponse ironique au chroniqueur. 

 

Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont rappelé que l’attitude de Matthieu Delormeau s’apparente à la “follophobie”, c’est-à-dire, “un discours qui vise à perpétuer une norme patriarcale et hétérosexuée selon laquelle un homme doit correspondre à un certain type de masculinité”, selon les explications de Joël Deumier, président de SOS Homophobie, au HuffPost.

La follophobie pourrait ainsi se caractériser par le rejet d’un homosexuel qui ne correspond pas aux normes de la masculinité, qui est donc, pour reprendre les clichés, “maniéré” ou “efféminé”.

Ce discours est particulièrement regretté par les associations de lutte contre l’homophobie, qui rappelle que la culture LGBT s’est construite en partie du fait de la marginalité vécue par les individus constituant cette communauté.

Toutefois, Mathieu Delormeau n’en a pas démordu. Ce mardi 7 septembre, le débat a repris entre le chroniqueur régulier et l’animateur de M6 Nicolas Waldorf. Ce dernier a notamment souligné le rôle que pouvait avoir un Bilal Hassani en talons et faux-cils sur TF1 à une heure de grande écoute, pour aider les personnes gays et leur entourage à s’assumer. Un point de vue qui n’a pas convaincu Mathieu Delormeau: “L’interprétation sociologique que tu fais est très belle. Mais dans la vraie vie ça va donner des gens qui sont devant leur télé et qui vont se dire ’Mais c’est ça les gays?” et ça va créer de l’homophobie et de la violence.”

Il a cependant assuré qu’il y avait “autant de gays qu’il y a de personnes” et qu’il “n’en jugeait aucun”. 

À voir également sur Le HuffPost: À la marche des fiertés de Budapest, des milliers de Hongrois ont contesté les lois d’Orban

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

LIRE AUSSI :

"C'est officiel, we are dating": Bilal Hassani présente son petit copain

Hapsatou Sy quitte Canal+, qu'elle accuse de soutenir Zemmour

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles