Trois millions d’euros engrangés grâce aux objets saisis par la justice

·1 min de lecture
Montant un instant dans une Lamborghini confisquée, garée devant Bercy, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a lancé de son côté : « Si quelqu'un a 150 000 euros, c'est la mise de départ, mais j'espère que ça va nous rapporter plus. »
Montant un instant dans une Lamborghini confisquée, garée devant Bercy, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a lancé de son côté : « Si quelqu'un a 150 000 euros, c'est la mise de départ, mais j'espère que ça va nous rapporter plus. »

Voitures de luxe, vins prestigieux, montres de maîtres horlogers? La vente de plus de 300 lots d?objets de valeur saisis ou confisqués par la justice a rapporté, vendredi 5 novembre, près de trois millions d?euros, qui seront reversés à des associations, a indiqué le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti. « Véhicules, montres, bijoux, lingots, vins? La vente aux enchères exceptionnelle des biens saisis par la justice vient de rapporter 2 980 000 euros à l?État qui pourront désormais être reversés à des associations », a annoncé le ministre de la Justice sur Twitter. « La bonne méthode, c?est de frapper les délinquants au porte-monnaie », a-t-il ajouté.

Cette vente aux enchères de 310 lots d?objets saisis ou confisqués dans le cadre de procédures pénales était organisée au ministère de l?Économie, à l?occasion du 10e anniversaire de l?Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc) placée sous la tutelle du ministère de la Justice.

Lors d?une conférence de presse jeudi, Éric Dupond-Moretti avait souhaité que « la confiscation » de biens ne se limite pas « à la lutte contre la délinquance économique et financière ou à la criminalité organisée », mais qu'elle soit élargie à la « lutte contre la délinquance du quotidien afin de faire en sorte que le crime ne paie plus, que le délit ne paie plus ».

De 30 000 à 150 000 euros

« Cette sanction patrimoniale [?] doit devenir également un instrument de lutte contre la délinquance du quo [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles