"Les Bijoux de la Castafiore": Moulinsart et Patrice Leconte "seront ravis de travailler ensemble"

Jérôme Lachasse
·4 min de lecture
Couverture des
Couverture des

Les Bijoux de la Castafiore de Patrice Leconte est sur une bonne voie. Une dizaine de jours après l'annonce du projet dans les colonnes de Nice Matin, et les déclarations de Nick Rodwell, l'administrateur-délégué de Moulinsart qui avait assuré dans Le Soir que cette adaptation était "une fake news", un communiqué clarifie la situation.

"Patrice Leconte et Nick Rodwell ont été en contact et sont heureux d’annoncer que le respect mutuel a été rétabli. Si l’occasion se présente, ils seront ravis de travailler ensemble", a indiqué dans un communiqué les éditions Moulinsart.

Contacté par BFMTV, Gilles Podesta, producteur chez Diabolo Films, qui a déjà travaillé avec Patrice Leconte sur Le Magasin des suicides, confirme la nouvelle et lève un coin du voile sur les coulisses de ce projet qui a fait couler beaucoup d'encre depuis son annonce. Selon le producteur, Patrice Leconte réfléchit au projet depuis 2018:

"Depuis deux ans, Diabolo Films s'est rapproché des équipes de Moulinsart et les a rencontrées pour leur soumettre l'envie de Patrice Leconte d'adapter Les Bijoux de la Castafiore. Ces rencontres ont toujours été fructueuses, professionnelles et confidentielles. Elles se sont prolongées avec les ayants-droit de l'adaptation cinématographique, Paramount."

Convaincre Paramount

Si Moulinsart et Patrice Leconte "seront ravis de travailler ensemble", il reste donc à convaincre les Américains que ce projet puisse "cohabiter avec les films d'animation envisagés par Peter Jackson et Steven Spielberg". Gilles Podesta cite l'exemple d'Astérix, qui alterne avec succès au cinéma film d'animation et film en prise de vues réelles. "C'est un modèle bénéfique pour la licence", indique-t-il.

"Avec Moulinsart, on va se tourner vers les ayants-droit cinématographiques et faire œuvre de pédagogie autour de cet album et uniquement autour de cet album", précise Gilles Podesta. "On ne veut pas rentrer en opposition avec les adaptations cinématographiques d'autres aventures de Tintin."

Spieberg et Paramount ont connaissance du projet de Patrice Leconte. "Maintenant il faut voir dans quelle mesure les contrats et les envies peuvent s'aligner pour que ce film voie le jour", ajoute-t-il.

Une adaptation fidèle, case par case

La volonté de Patrice Leconte, avec cette adaptation des Bijoux de la Castafiore, est "d'être le plus respectueux du travail de Hergé et de ce qu'est l'album": "C'est un album très particulier dans l'œuvre de Hergé. Il est déjà, dans son ADN, très cinématographique et on le considérera comme une base très solide au film s'il se fait."

Sorti en 1963, Les Bijoux de la Castafiore est l'antépénultième album de Tintin, considéré comme un des meilleurs de la série. Il s'agit un huis clos dans le Château de Moulinsart et se présente sous la forme d'un suspense hitchcockien, dont le clou est le vol des bijoux de la Castafiore.

Patrice Leconte a notamment l'ambition de reproduire à l'écran les cases de Hergé: "La réflexion de Patrice va dans ce sens, aussi bien pour les décors, les costumes, les mouvements, les cadrages et la lumière", confirme Gilles Podesta. "C'est toute la teneur de l'explication qui a eu lieu entre Patrice et Nick Rodwell lundi [19 octobre, NDLR]."

Si le scénario n'a pas encore été écrit ("On n'a pas le droit d'écrire tant qu'il n'y a pas de cession de droit, mais il y a des heures de réflexion derrière"), Patrice Leconte a déjà "des idées très précises" pour le casting. Celui-ci reste pour le moment confidentiel. "Le projet est entre autres d’imaginer que le moindre petit rôle est tenu par quelqu’un de connu", avait révélé le réalisateur à Nice Matin. Le budget sera enfin "raisonnable", indique Gilles Podesta.

Tintin a déjà été adapté plusieurs fois au cinéma, principalement en animation. Deux films en prise de vues réelles sont sortis dans les années soixante, Tintin et le Mystère de La Toison d'or (1961) et Tintin et les Oranges bleues (1964). Une suite du Secret de La Licorne (2011) de Steven Spielberg doit être réalisée par Peter Jackson, mais le projet semble pour l'instant à l'arrêt.

Article original publié sur BFMTV.com