Bigfoot ou big fake ? Tempête sur un crâne découvert par un YouTubeur

Copie d'écran YouTube

Le YouTubeur américain Coyote Peterson croit avoir découvert un crâne de Bigfoot. Mais sa trouvaille est remise en question par des scientifiques.

Pour un YouTubeur spécialisé dans la vie sauvage, c’est le Graal : Coyote Peterson, créateur de la chaîne Brave Wilderness , forte de plus de 20 millions d’abonnés, a publié le 9 juillet une vidéo sensationnelle tournée en Colombie Britannique, au Canada. Dans cette séquence, Coyote assure avoir mis au jour un énorme crâne, d’apparence simiesque.

«J’ai gardé secrète cette découverte pendant plusieurs semaines, dit-il. Le crâne était en partie enfoui dans un profond ravin, en pleine forêt, après une forte tempête qui a abattu des arbres et remué des masses de terre».

Dans un premier temps, le YouTubeur a cru qu’il s’agissait d’un crâne d’ours, tant les probabilités de mettre la main sur les restes d’un grand singe semblaient faibles. Et avant même de faire examiner sa trouvaille par des scientifiques, Coyote n’a pas hésité à faire part de sa conviction profonde : il a mis la main sur la preuve ultime de l’existence du Sasquatch, le nom amérindien du Bigfoot .

Pour ajouter au caractère rocambolesque de son aventure, Coyote Peterson laisse entendre que le gouvernement canadien pourrait censurer ses photos et sa vidéo et admet, à demi-mots, avoir ramené le crâne illégalement aux Etats-Unis. Il pourrait donc s’être rendu coupable de contrebande, si du moins il dit bien la vérité…
Car, très vite, les questions sur la nature de sa trouvaille ont commencé à s’exprimer. Des spécialistes ont souligné que le crâne ressemblait beaucoup à celui d’un banal gorille. Mais ces grands singes d’Afrique étant plutôt rare au Canada en dehors des parcs zoologiques, certains commentateurs n’ont pas tardé à mettre en doute le récit du vidéaste. Et sur Twitter, un spécialiste des fossiles, Yinan Wang, a peut-être trouvé la clé de l’énigme(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles