Big Tech. Le plan stratégique de Google à 650 millions d’euros pour l’Australie

·1 min de lecture

Changement de ton entre le géant américain et le pouvoir australien. Alors qu’en janvier Google menaçait de couper l’accès à son moteur de recherche, ce mardi, son PDG a lancé le projet Digital Future, qui prévoit 6 000 emplois directs d’ici cinq ans, en présence du Premier ministre.

C’est “le plus gros investissement jamais réalisé par Google” en Australie, souligne la BBC : le géant américain, qui menaçait il y a quelques mois de se désengager du pays pour cause de régulation abusive, a annoncé mardi 16 novembre depuis Sydney qu’il allait investir 1 milliard de dollars australiens (650 millions d’euros) sur cinq ans sur le continent. L’initiative Digital Future “donne un nouvel élan à l’ambition de Sydney de devenir la ‘Silicon Valley de l’hémisphère Sud’”, note le média public britannique.

À lire aussi: Médias. Facebook et Google en Australie, à chacun sa guerre

Google prévoit de fonder “son premier centre de recherche australien”, d’augmenter la capacité du cloud du pays et de signer des partenariats, comme avec l’agence australienne de la recherche scientifique CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation), détaille le Sydney Morning Herald. Le groupe annonce 6 000 créations d’emplois directs et 28 000 indirects.

Son PDG, Sundar Pichai, a déclaré à Sydney lors du lancement de l’initiative :

L’Australie peut aider à mener la prochaine vague mondiale d’innovation en utilisant la technologie pour améliorer la vie, créer des emplois et faire avancer les choses.”

La coopération entre le géant américain et l’Australie a déjà commencé, a ajouté Mel Silva, directrice de Google Australie, dans le cadre des programmes d’intelligence artificielle d’analyse des images sous-marines d’étoiles de mer ou de la mise en place d’un espace pour le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles