Bientôt des fruits et des légumes sur ordonnance ?

·2 min de lecture
The woman are eating vegan food, taco rice. In the foreground is a Buddha bowl. The straw is a stainless steel reusable straw.

Une étude dévoile comment la consommation d'aliments plus sains permet d'améliorer la santé des personnes les plus vulnérables.

Une pomme par jour éloigne le médecin. Si le célèbre dicton vante les bienfaits des pommes, une première étude s’est intéressée à l’efficacité de "prescriptions" alimentaires pour une meilleure santé. Aux États-Unis, des chercheurs du George Institute for Global Health et de la Friedman School of Nutrition Science & Policy de l'Université Tufts ont examiné treize programmes de prescription d'aliments sains comme traitement médical. Ils ont constaté que les gens mangeaient davantage d'aliments sains et affichaient aussi une amélioration du poids et de la glycémie. 

"Collectivement, nous avons constaté un impact positif sur la santé des patients dans ces programmes, même s'il y avait des façons très différentes de fournir des aliments plus sains et de mesurer les résultats", a déclaré le Dr Jason Wu, responsable du programme des sciences de la nutrition à l'Institut George. Avant d’ajouter : "Nous avons constaté que l'effet des prescriptions alimentaires saines sur la glycémie était comparable à ce que vous attendez de certains médicaments hypoglycémiants couramment prescrits - cela ajoute du poids à la preuve croissante que les aliments peuvent aussi être des médicaments". Les maladies liées à l'alimentation, notamment l'obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires, sont en augmentation.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "En 1975, il y avait 11 millions d’obèses dans le monde. Il y en a plus de 300 millions aujourd’hui"

Le Dr Saiuj Bhat, chercheur clinicien a indiqué que le manque d'accès à une alimentation de qualité conduit à une mauvaise alimentation et à un risque plus élevé de maladies cardiométaboliques. "Les personnes en situation d'insécurité alimentaire sont moins capables de gérer les maladies chroniques en raison de tensions mentales et financières, telles que les coûts élevés des médicaments et d'autres dépenses de santé personnelles". Ce dernier assure qu’une augmentation des aliments plus sains (comme les fruits et les légumes) aidait à améliorer la santé des personnes les plus vulnérables.

Mettre en place un programme alimentaire

Ces résultats prouvent que la prescription d'aliments sains peut conduire à des améliorations de la qualité de l'alimentation et à une meilleure santé. Une première étude pilote a impliqué 50 patients souffrant d’insécurité alimentaire et atteints de diabète de type 2 mal contrôlé. Tous ont reçu des boîtes d'aliments comprenant des fruits, des légumes, des noix, des produits laitiers et des grains entiers.

"Grâce à cette étude pilote, nous établirons la logistique et la faisabilité de la mise en place d'un programme de prescription d'aliments sains pour les patients vulnérables en Australie et évaluerons son impact sur l'alimentation globale des participants", a déclaré le Dr Jason Wu.

Ce contenu peut également vous intéresser :