Bientôt un test sanguin pour dépister la bipolarité ?

pixabay

Un test sanguin pour dépister une maladie mentale ? Ça semble improbable et pourtant c’est la découverte qu’a faite un psychiatre du CHU de Montpellier, le professeur Raoul Belzeaux. Avec l’aide d’une équipe de chercheurs, il a mis en évidence la présence de marqueurs sanguins chez les personnes atteintes de bipolarité. En effet, la maladie influerait sur le taux de cytokines dans l’organisme, des protéines impliquées dans les réponses immunitaires de notre corps. Une fois analysé, ce taux permettrait de différencier un patient dépressif d’un patient souffrant de troubles bipolaires.

Aujourd’hui, selon les données de la Haute autorité de santé, le trouble maniaco-dépressif met en moyenne 10 ans à être diagnostiqué. Dans 40% des cas, les médecins le confondent avec une "simple" dépression ce qui provoque une perte de temps dans le parcours santé des malades et engendre des erreurs de traitements. La bipolarité ne se traite pas avec le même type d’antidépresseurs. Avec un test sanguin, il serait donc possible de faire la distinction plus rapidement, dès l’apparition des premiers signes dépressifs.

Les travaux du Dr Belzeaux et de son équipe ont été publiés dès 2021 dans une étude. Mais ce n’est qu’en 2022 que leur découverte a été mise en lumière. Via la fondation FondaMental, elle a reçu le prix Marcel Dassault pour l’innovation avec un chèque de 90 000 euros à la clé. De l’argent qui servira à financer la phase d’essais cliniques. Elle doit encore être réalisée et validée afin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Système Cardiovasculaire : voici les 5 meilleurs sports pour améliorer son cardio
Vous reportez toujours tout au lendemain ? Attention, la procrastination est mauvaise pour la santé
Cavité buccale : voici les 11 couleurs de la langue qui indiquent votre état de santé
Covid-19 : un risque accru de maladies graves pour les femmes enceintes et leur bébé
Peut-on purger un bébé ?