Bientôt un revenu de base pour les 18-24 ans ? C’est la suggestion d’un comité d’experts

·1 min de lecture

Les jeunes comptent parmi les plus touchés par la crise sanitaire et économique du coronavirus. Il faut "expérimenter sans délai" un "revenu de base" pour les jeunes de 18 à 24 ans "les plus démunis", a préconisé vendredi 2 avril un comité d'experts chargé d'évaluer la stratégie anti-pauvreté du gouvernement.

Cette prestation serait accordée "sous conditions de ressources" et "en prenant en compte la solidarité familiale, sous réserve que le jeune puisse en bénéficier", propose ce comité présidé par l'ancien patron de Renault Louis Schweitzer dans un rapport remis au gouvernement.

Les critères d'attribution seraient les mêmes pour les étudiants et les non-étudiants, ce qui reviendrait à fondre le système des bourses dans le nouveau dispositif qui coûterait de "5 à 7 milliards d'euros" par an, a précisé M. Schweitzer lors d'une conférence de presse.

"La crise sanitaire a souligné les limites" du système actuel qui rend les jeunes de moins de 25 ans - non éligibles au RSA - tributaires de petits boulots ou de l'aide de leur famille alors même que "les difficultés du marché du travail et les pertes de revenus des parents redoublent (leur) vulnérabilité", pointe le comité piloté par France Stratégie, organisme chargé de conseiller le gouvernement.

"La France est l'un des rares pays européens pour lesquels l'âge requis pour accéder au revenu minimum est plus élevé que l'âge de la majorité", s'étonnent les auteurs.

Dans ce rapport destiné à évaluer l'impact de la stratégie gouvernementale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un nouveau conflit dans le Donbass pourrait "détruire" l'Ukraine avertit la Russie
Mediapart relaxé dans la procédure en diffamation de François de Rugy
Brexit : la France salue une "frontière intelligente" avec le Royaume-Uni
L'inquiétante hausse des cas et des hospitalisations chez les plus de 75 ans
Le fabuleux legs reçu par un village breton