Bientôt vous ne verrez plus ces panneaux annonçant un radar

Vous vous y êtes sûrement habitué. Au volant, que ce soit sur les autoroutes ou certaines routes nationales, vous avez croisé ces panneaux annonçant des contrôles radars automatiques. Eh bien, selon le site spécialisé Radars-auto, c'est bientôt de l'histoire ancienne. Ils vont être remplacés par des panneaux sans texte, et donc davantage "passe-partout".

Tout remonte à 2003 lors de leur première installation afin de renforcer la lutte contre la violence routière. Comme le rappellent nos confrères, les premières années, les panneaux avaient un texte identique : "pour votre sécurité, contrôles automatiques", accompagnés d'un pictogramme. À l'époque, ils étaient installés à 600 mètres des radars sur les autoroutes, 400 mètres sur les routes limitées à 90 km/h et 300 mètres sur les routes à 70 km/h. Puis en 2010, une nouvelle version arrive : la deuxième partie du texte change "pour votre sécurité, contrôles radars fréquents". Un camion est ajouté au pictogramme (il y avait seulement une voiture et une moto sur le premier).

Ce nouveau panneau répondait à plusieurs exigences, la première étant de signaler plusieurs radars fixes consécutifs. En outre, ils pouvaient être installés jusqu'à trois kilomètres avant les radars. La dernière version, datant de 2017, fait disparaître le texte, reprend le pictogramme de base et ajoute la vitesse limitée autorisée. Certains sont même accompagnés d'une précision, en dessous, concernant la distance maximale où vous pouvez trouver des radars.

Ces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fraude au radar : plusieurs automobilistes lourdement condamnés
Renault prévoit de constituer un pôle électrique de 10.000 salariés en France
Volvo C40 et XC40 : que valent ces nouveaux SUV tout électriques ?
Covoiturage : devez-vous déclarer vos revenus aux impôts ?
Elon Musk fait polémique avec un vol en jet privé de 9 minutes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles