Bientôt la fin des tickets de caisse pour les petits achats

Des dizaines de tickets de caisse jonchant les sols des supermarchés ou les trottoirs. Cette image pourrait bientôt appartenir au passé. En février 2020, on ne devrait plus systématiquement vous donner un ticket pour vos achats de moins de 10 euros. "Dix euros, c'est symbolique : le prix d'un menu sandwich-boisson ; un geste que des milliers de Français font tous les jours", explique Patricia Mirallès, la députée LREM à l'origine de cet amendement au projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, porté par la secrétaire d'Etat Brune Poirson.

Lire aussi - Ecologie, la bataille du recyclage va commencer

Pour l'élue, il s'agit de régler un problème "environnemental et de santé publique". "Un ticket de caisse a une durée de vie de 3 secondes. On en retrouve partout. Pour une boulangerie, ça représente 6.000 mètres de rouleaux de papier par an ; 29 kilomètres pour un bureau de tabac ; 849 kilomètres pour un hypermarché", relève la députée, qui a multiplié ces derniers mois les rencontres avec les commerçants. "On ne peut pas d'un côté planter des arbres, et de l'autre gaspiller tout ce papier."

Des perturbateurs endocriniens dans les tickets de caisse

En termes de santé publique, s'il n'y a plus de bisphénol A dans ces tickets ; on y trouve en revanche du bisphénol F et S. "Or, une étude publiée cet été montre qu'il s'agit aussi de perturbateurs endocriniens", commente l'élue de l'Hérault. Patricia Mirallès souligne notamment les dangers pour les ...


Lire la suite sur LeJDD