Bientôt la fin des cultes limités à 30 personnes ? "C'est beaucoup plus logique"

·1 min de lecture

Le Conseil d'Etat demande au gouvernement de revoir sa copie pour les cérémonies religieuses. Il donne trois jours pour modifier le décret qui limitait à 30 personnes le nombre de fidèles pour un office. Les magistrats veulent que la capacité d'accueil soit adaptée à la taille du bâtiment, décision qui intervient alors que la Conférence des évêques de France a rendez-vous avec Jean Castex ce soir à 18h.

Cette décision "fait place à la raison" 

"Cette décision rétablit le droit et fait place à la raison. Le Conseil d'Etat demande au Premier ministre d'appliquer cette jauge de 30% de la capacité globale d'accueil. Elle correspond à ce que nous demandions. Tous les Français connaissent les églises en France et on voit bien qu'il y a de toutes les tailles. C'est beaucoup plus logique d'être dans cette jauge en pourcentage", se réjouit le porte-parole de la Conférence des évêques de France Vincent Neymon. "Dans toutes les églises, les prêtres ont considéré avec les fidèles qu'il fallait appliquer la jauge de 30%. Nous attendons de la part du gouvernement, vu cette décision, de l'intelligence et donc une tolérance pour ce dimanche."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 29 novembre

Une décision accueillie aussi avec soulagement par les fidèles qu'Europe 1 a rencontrés à la sortie de la messe de la paroisse Saint Jacques - Saint Christophe de La Villette, à Paris qui, pour tenter de respecter cette limite de trente, avait ouvert une deuxième ...


Lire la suite sur Europe1