Bientôt, une alimentation personnalisée ?

·1 min de lecture

La réponse métabolique à un même repas varie. .. y compris entre des jumeaux ! Des chercheurs suspectent le microbiote et prédisent une nutrition individualisée.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - Les Indispensables n°205 daté avril/ juin 2021.

Manger. Rien de plus vital… ou de plus risqué ? En 2017, 11 millions de personnes dans le monde auraient perdu la vie à cause d'une mauvaise alimentation, selon une étude majeure concernant 195 pays le en 2019. Pis encore, le nombre cumulé d'années gâchées par des pathologies liées à ces déséquilibres nutritionnels, telles que l'obésité, le diabète et les problèmes cardiaques, est de 255 millions en à peine une année ! Mais vouloir trouver le régime alimentaire idéal pour tous serait se tromper d'objectif : "Aucun régime ne marche pour tout le monde, car après un même repas, le métabolisme de chacun réagit différemment", dévoile Tim Spector, professeur en épidémiologie génétique au King's College de Londres. On le voit en effet de mieux en mieux : les guides nutritionnels traditionnels ne tiennent pas compte de l'énorme variabilité entre individus, d'où la difficulté d'identifier des diètes permettant de protéger contre des maladies métaboliques ou cardiovasculaires.

Vers la "nutrition génétique" ?

Pour répondre à ce casse-tête et trouver un régime adapté à chacun, des entreprises telles que 24genetics proposent désormais des conseils en nutrition génétique. Avec la promesse d'aider chaque individu à accorder son alimentation à ses gènes. "Pour le moment, aucune preuve scientifique n'appuie ce recours à des informations génétiques pour établir des recommandations nutritionnelles", conteste Christina Holzapfel, chercheuse à l'Institut de médecine nutritionnelle de l'Université technique de Munich (Allemagne), après avoir passé en revue toutes les études sur le sujet (Nutrients, 2020). Car la génétique ne joue pas un rôle majeur dans ce domaine. "Deux jumeaux dotés d'un génome identique peuvent se révéler très différents, y compris dans leur réponse physiologique à un même repas !" , révèle Tim Spector. Cette découverte surprenante est le fruit de la plus grande étud[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi