Biens mal acquis: une ancienne miss France mise en examen dans le volet gabonais

Nouveau rebondissement en France dans l'affaire dit « des biens mal acquis ». Après la mise en examen, il y a un mois, de quatre des enfants de l'ancien président gabonais, c'est une ancienne miss France, Sonia Rolland qui vient à son tour d'être mise en examen pour « recel de détournement de fonds publics, de corruption et d'abus sociaux ». La justice lui reproche d’avoir accepté un appartement financé de façon frauduleuse de la part de l'ancien chef d'État.

Les faits remontent à 2003. À l'époque, Sonia Rolland devient propriétaire d'un appartement dans le très chic XVIe arrondissement de Paris. Un bien immobilier d'une valeur 640 000 euros que l'ex-miss France reçoit en cadeau de la part d’Omar Bongo, alors au pouvoir.

C'est un notaire qui lui apprend la nouvelle. Il s'agit d'une donation financée à 75% par une société civile immobilière. Les 25% restants sont à l’époque entre les mains de l’aide de camp du président Bongo.

40 millions d’euros

Aujourd’hui, cette transaction pose un problème. En effet, l’appartement fait partie des biens dis « mal acquis » par le chef de l'État grâce à des activités illicites. Des activités qui lui auraient permis de faire l’acquisition d’une vingtaine de biens entre 1990 et 2009 pour un montant total de 40 millions d'euros.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles