Biennale de Lyon : de la conception à la réalisation d'une oeuvre contemporaine

Chrystel Chabert

La plupart des 54 œuvres exposées du 18 septembre 2019 au 5 janvier 2020 a été conçue et produite spécialement pour cette 15e Biennale d'art contemporain de Lyon. Celle imaginée par Mengzhi Zheng - et exposée au cœur de l'ancienne usine Fagor de Lyon - semble répondre au titre de cette édition 2019, Là où les eaux se mêlent (un titre emprunté au poète Raymond Carver).

La structure - baptisée Là où les vents se caressent - est composée d'un entrelacement de courbes de bois sur lesquelles viennent se poser des feuilles de Plexiglas colorées. C'est gracieux, fluide et léger, comme peut l'être la caresse de l'eau ou le souffle de la brise sur la peau.


Rendre possible l'impossible

Mais pour en arriver là, que de travail ! Pour mener à bien son projet, l'artiste, né en Chine et installé à Lyon, a fait appel à l'entreprise Hasap. Basée dans la Loire, elle est spécialisée dans l'agencement mobilier.

Il y a trois mois, les ingénieurs et techniciens d'Hasap ont commencé à plancher sur le projet de Mengzhi Zheng. Des heures passées sur écrans puis autour de la maquette pour tester la faisabilité du projet. Un défi technique et créatif pour les salariés impliqués sur le projet.


"Ça nous change du quotidien", confie Jean-Claude Dagaz, le directeur technique groupe HASAP. "C'est très intéressant d'avoir cette vision en amont d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi