Les bienfaits de l'optimisme sur l'organisme

© Pixabay

Bonheur, persévérance, santé, longévité… La liste des bienfaits de l’optimisme paraît sans fin. « Certes, des sentiments comme la peur ou la colère permettent de mettre en place des réflexes de survie, mais des pensées positives, elles, peuvent aider les gens à sortir le meilleur d’eux-mêmes », affirme Martin Seligman, chercheur américain considéré comme l’un des pionniers de la psychologie positive.

Dans les années 1930, des psychologues de l’université du Kentucky analysent les lettres de demandes d’entrée au couvent de futures nonnes afin de mesurer leur optimisme. Soixante ans plus tard, leurs successeurs constatent que les plus optimistes ont vécu dix ans de plus et sont restées en meilleure santé.

Pléthore d’études ont abouti aux mêmes résultats : des médecins de la Mayo Clinic, dans le Minnesota, ont suivi plusieurs centaines d’hommes durant trente ans après les avoir classés sur une échelle d’optimisme. Verdict : ces derniers ont vécu 20 % plus longtemps que les plus taciturnes. Pourquoi ?

D’abord grâce à leur hygiène de vie. Les optimistes dépendent moins des substances toxiques comme le tabac ou l’alcool, et s’adonnent plus souvent à une activité sportive. Ils mangent mieux : des travaux finlandais ont notamment révélé que 57 % des optimistes mangent de la salade plus de trois fois par semaine, contre 31 % des pessimistes. En outre, l’optimisme facilite la vie sociale, facteur de bonne santé.

Les optimistes sont moins touchés par la plupart des pathologies comme les cancers, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

8ème vague de Covid : les masques bientôt obligatoires ?
Un nouveau virus qui touche les singes pourrait contaminer les humains
Octobre Rose : le mois de prévention du cancer du sein
Comment utiliser des boules de geisha ?
Pourquoi a-t-on besoin de câlins ?