"Bien sûr que non !" : Najat Vallaud-Belkacem ne négocie pas avec le parti d'Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Pour son grand retour dans l'arène politique, elle n'a clairement pas choisi la facilité. Engagée dans la bataille des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, face à un Laurent Wauquiez favori à sa réélection, Najat Vallaud-Belkacem peine pour le moment à grimper dans les sondages, où elle n'obtient que 12% des intentions de vote. Il faut dire que comme certains le craignaient, à commencer par François Hollande, l'ex-ministre de l'Education ne fait pas de miracle pour rassembler toute la gauche : les discussions avec Europe Ecologie-Les Verts n'ont toujours pas abouties pour une alliance.

"Ce n'est pas fini, a-t-elle toutefois rappelé sur BFM TV, se montrant toujours optimiste et déterminée. Je l'ai toujours dit, j'ai toujours été assez transparente : nous serions beaucoup plus forts ensemble à gauche. J'ai toujours voulu faire de ce territoire un laboratoire de la capacité de la gauche à se rassembler donc je poursuis, c'est un travail de longue haleine mais je pense que cela finira par donner quelque chose", assure l'ex-ministre, juste derrière Fabienne Grébert (EELV, 13%) dans les sondages.

En revanche, elle refuse de regarder vers la droite, et notamment du côté d'Emmanuel Macron. Interrogée par Bruce Toussaint sur de possibles discussions avec LREM, l'épouse de Boris Vallaud a balayé l'idée : "Non, non ! Bien sûr que non... Chez nous, LREM semble plutôt assez proche, malheureusement, de Laurent Wauquiez. Et il ne m'étonnerait pas qu'il y ait une convergence entre ces deux-là (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Koh-Lanta All Stars : Mohamed révèle ses échanges avec Denis Brogniart
PHOTO - Le prince Harry sosie de son grand-père Philip : la photo qui attendrit la toile
« Chaque jour, un Boeing qui s’écrase » : Gilles Pialoux charge Emmanuel Macron
Melania Trump : son hommage au prince Philip ne passe pas
Elizabeth II "ne sera pas seule" : Charles, William et Kate prêts à l'épauler